5ème édition des Ambassadeurs en herbe : les valeurs de l’Olympisme

Pour la cinquième année consécutive, le LFI Duras a présenté le concours des Ambassadeurs en herbe proposé par l’AEFE en partenariat avec l’Unesco. Ce projet permet à des élèves ayant une double culture, de jouer aux ambassadeurs par le moyen de joutes oratoires.

Ces joutes appellent des compétences linguistiques affûtées dans trois langues – français, anglais et vietnamien – ainsi qu’une bonne connaissance des problématiques culturelles, économiques, sociales et politiques du Vietnam. Ce travail de préparation a été conduit tout au long de l’année par les deux enseignantes porteuses du projet, Valérie Floquet et Sara Sismondi.

Avec en arrière-plan la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques 2024, les candidats devaient cette année s’interroger sur « les valeurs de l’olympisme – excellence, respect, amitié ». La petite délégation envoyée à Jakarta pour la finale de zone ces 10 et 11 mars se composait de Alice Phan, jouteuse primaire (CM2 de Nicole Leflon), Joseph Giordano, jouteur collège (5ème), Myriam Ngo, jouteuse lycée (2nde), Mai Vy Lejeune, modératrice (2nde) et Victoria Do (6ème) médiatrice en langue anglaise.

Les Ambassadeurs du Vietnam Sud ont eu à mener 5 joutes au cours desquelles chaque jouteur présentait un discours de 3 minutes ensuite résumé en vietnamien. Chaque exposé était suivi de quelques questions puis d’un débat animé par la modératrice. La médiatrice proposait enfin une restitution synthétique en langue anglaise de 3 minutes.

Les Ambassadeurs de Ho Chi Minh ont échangé en quart de finale sur les problématiques « Accueillir une compétition internationale, pourquoi ? » et « Les valeurs de l’Olympisme se retrouvent-elles dans les sociétés d’Asie ? » ; en demi-finale : « Les valeurs de l’Olympisme, des valeurs universelles ? » et « L’école se doit-elle de véhiculer les valeurs de l’Olympisme ? » et en finale, présidée par Monsieur Bruno Valéry, coordinateur délégué de la direction de l’AEFE pour la zone Asie-Pacifique : « Ma ville candidate pour les Jeux Olympiques de 2028 ».

Myriam Ngo a représenté l’équipe de Ho Chi Minh jusqu’en finale. Voici son discours présentant la candidature de la ville de Ho Chi Minh lors de la finale et pour découvrir les joutes en vidéo https://www.facebook.com/lafibe/?fref=ts.

Sara Sismondi, professeur de littérature pour le secondaire.


Le discours de Myriam :

Bonjour à tous et à toutes,

Je m’appelle Miryam, je suis une élève de Seconde au lycée français international de Ho Chi Minh et j’aimerais aujourd’hui poser cette question : Pourquoi proposer Ho Chi Minh ville comme candidate pour accueillir les JO de 2028 ?

Certes le Viet Nam est un pays en développement mais il faut promouvoir l’égalité entre les pays pauvres et les pays riches.

  • De plus, ce pays prône les valeurs de l’Olympisme :
    Le respect puisque le Viet Nam est arrivé à un consensus sur le « sport propre », une éthique sportive anti-dopage, grâce à Mr. Lam Quang Thanh à Hanoi en 2014.
  • L’amitié est mise en avant par l’exemple des Sea Games en 2003 qui s’est déroulé à Ho Chi Minh ville. En effet, cette ville a reçu une aide financière des pays comme la Thaïlande, le Laos et le Cambodge. Des liens d’amitié sont également déjà mis en place par la construction du métro à Ho Chi Minh qui sollicite la collaboration de plusieurs pays comme la France, le Japon et la Corée du Sud. Donc Pourquoi ne pas créer, de la même façon, une association de pays pour aider à organiser les JO à Ho Chi Minh ville en 2028 ?
  • L’excellence car cette ville a donné le meilleur d’elle-même pour se développer.

Ho Chi Minh ville est en quelque sorte la capitale économique du Viet Nam donc elle a pu financer des stades de niveau olympique comme par exemple : une piscine au quartier 7, des terrains de foot et de rugby à la RMIT University etc.

De Plus, les meilleurs sportifs du Viet Nam se trouvent majoritairement au Sud du pays donc le trajet serait moins long pour aller à Ho Chi Minh.

Parlons maintenant des retombées économiques :
Si on organise les JO à Ho Chi Minh, cette ville pourrait bénéficier de beaucoup d’argent qui l’aiderait à se développer encore plus.
Les moyens pour y parvenir sont :

  • une hausse du tourisme ;
  • la création de nouveaux emplois par la construction des infrastructures manquantes ;
  • de nouveaux contrats entre chefs d’État.

Pour conclure,Ho Chi Minh ville serait une ville adaptée pour organiser les JO puisqu’elle met en avant les valeurs de l’olympisme et l’organisation des JO lui permettrait de se développer encore plus.

Myriam Ngo finaliste

La délégation du Viêt Nam Sud

Finale de zone 2017, Joseph Giordano mis à l’honneur sur l’affiche