Cycle “Critique de la Modernité”: Playtime, un film de Jacques Tati (1967)

mercredi 2 mai 2018, 14h00, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1

Dans un Paris ultra-moderne qui commence à ressembler à n’importe quelle ville, le naïf Monsieur Hulot cherche son chef de service, Monsieur Giffard. Il assiste à l’arrivée de touristes étrangers, se perd dans un hall d’exposition de nouveautés technologiques insolites et finit dans un restaurant, “Le Royal Garden”, déjà envahi par des clients alors que les travaux ne sont pas encore terminés…

(pour en savoir plus: dvdclassik)

Cycle “Critique de la Modernité”: Les Temps Modernes, un film de Charlie Chaplin (1936)

mercredi 4 avril 2018, 14h30, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film muet sous-titré en français)

Charlot est ouvrier : sa tache est de resserrer des boulons. Mais les machines, le travail à la chaîne, les cadences infernales le rendent malade… Il abandonne alors son poste et vit d’expédients, quand il fait la rencontre d’une jeune orpheline…

Les Temps Modernes est le dernier film muet de son auteur et le dernier qui présente le personnage de Charlot, lequel lutte pour survivre dans le monde industrialisé.

Le film est une satire du travail à la chaîne et un réquisitoire contre le chômage et les conditions de vie d’une grande partie de la population occidentale lors de la Grande Dépression, imposées par les gains d’efficacité exigés par l’industrialisation des temps modernes.

Charlie commença à préparer le film en 1934, comme son premier film parlant, et alla jusqu’à écrire un script, et expérimenter avec des scènes de son. Cependant, il abandonna vite ces tentatives et reprit un format silencieux avec des effets sonores synchronisés. L’expérience du dialogue confirma sa conviction inébranlable en le fait que la popularité universelle de Charlot serait perdue si le personnage parlait à l’écran. La plupart du film a été tourné à « vitesse silencieuse » soit 18 images par seconde, ce qui, quand il est projeté à la « vitesse sonore » de 24 images par seconde, rend l’action encore plus frénétique. Des copies du film corrigent maintenant ce point. Le tournage du film fut long, débutant le 11 octobre 1934, et finissant le 30 août 1935.

 

Cycle “Rentrée des classes”: Les vingt-quatre prunelles, un film de Keisuke Kinoshita (1954)

mercredis 24 janvier, 31 janvier et 7 février 2018, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en japonais sous-titré en français)

Nous sommes en 1928. La jeune institutrice Hisako Ōishi est nommée dans un petit village côtier de l’île de Shōdoshima dans la mer intérieure de Seto. Elle a l’habitude de faire à vélo la longue distance qui sépare son domicile de l’école située de l’autre côté de la baie, ce qui suscite les médisances des villageois. Un jour, une chute l’oblige à prendre un congé : mais ses élèves, attristés par son absence, décident de faire à pied le long trajet jusque chez elle…

Au fil des ans, le destin des uns et des autres diverge. Les garçons enrôlés comme soldats partent à la guerre, les filles n’ont pas toutes la chance de poursuivre leurs études. Pendant la période militariste l’institutrice, en butte aux pressions de sa hiérarchie, finit par renoncer à l’enseignement. Malgré tous ces événements, les liens avec les élèves de sa première classe restent très forts et lorsque après la guerre elle reprend le travail, elle retrouve devant elle certains de leurs enfants…

Cycle « Westerns de l’année 1957 »: Le survivant des monts lointains, un film de James Neilson (1957)

mercredi 6 décembre 2017, 14h05, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

Grant McLaine gagne sa vie en jouant de l’accordéon depuis qu’il a été renvoyé par la compagnie de chemin de fer. Mais comme des bandits attaquent régulièrement le train, la compagnie fait de nouveau appel à lui… Grant accepte la mission de transporter lui-même le prochain salaire des ouvriers. Il est rejoint par Joey, un jeune garçon errant dans la région…

Cycle “Westerns de l’année 1957”: 3h10 pour Yuma, un film de Delmer Daves (1957)

mercredi 29 novembre 2017, 14h05, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

Un matin, accompagnés de ses deux jeunes fils, Dan Evans surprend une attaque de diligence, menée par le brigand Ben Wade. Sans armes et seul contre tous, Dan n’intervient pas et laisse même les voleurs s’emparer de ses propres chevaux…

Plus tard, Ben ayant été arrêté, Dan est chargé de le convoyer jusqu’au pénitencier: ils prendront le train de 3h10 pour Yuma…

« Je tiens 3 h 10 pour Yuma pour mon meilleur western : j’ai essayé de créer un nouveau style dans la manière de raconter une histoire et j’y suis parvenu, du moins je le pense » disait Delmer Daves lors d’un entretien de 1960 avec Bertrand Tavernier.

Cycle « Pirates »: Cyclone à la Jamaïque, un film de Alexander Mackendrick (1965)

mercredi 25 octobre 2017, 14h15, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

Au XIXème siècle, à la suite d’un terrible cyclone à la Jamaïque, des colons anglais décident d’envoyer leurs enfants par bateau en Angleterre. En cours de route, le bateau est attaqué par un navire pirate commandé par Chavez. Les enfants se retrouvent embarqués à l’insu des pirates sur leur bateau et devront vivre avec eux les différents péripéties de leurs aventures. Peu habitué à de tels passagers, le capitaine Chavez finit par s’humaniser à leur contact alors que l’équipage pense que les enfants leur portent malheur .

Cahiers du cinéma: “Ce grand film sauvage reste l’un des plus lumineux ovnis de l’histoire du cinéma hollywoodien. ”

Le Monde: “Cyclone à la Jamaïque constitue une nouvelle et originale dimension du film d’aventures maritimes. Les conventions du genre en sont insidieusement détournées pour déboucher sur une réflexion, non dénuée de cruauté, sur l’enfance, l’apprentissage de la vie, la civilisation et l’innocence.”

Les Inrockuptibles: “C’est un chef-d’œuvre secret du cinéma, dont les admirateurs énoncent le titre comme un mot de passe. Cyclone à la Jamaïque est sans doute un des plus beaux titres de l’histoire du cinéma anglais et du cinéma d’aventures, et bien plus que cela”

Cycle « Pirates »: La Flibustière des Antilles, un film de Jacques Tourneur (1951)

mercredi 18 octobre 2017, 14h30, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

À la tête du « Sheba Queen », le capitaine Anne Providence coule un navire anglais dont tous les hommes, y compris le commandant, sont impitoyablement jetés à la mer. À la dernière minute, elle épargne Pierre-François, un Français trouvé dans la cale qu’elle nomme aussitôt premier maître.

À Nassau, le pirate Barbe-Noire, ami d’Anne la considérant comme sa protégée, croit reconnaître le Français qui, à la faveur d’un duel, s’éclipse. À son retour, il est mis aux fers et fouetté. Dans sa cabine, le docteur Jameson a découvert une moitié de carte indiquant l’existence d’un trésor caché…

Cycle “Pirates”: L’ Aigle des mers, un film de Michaël Curtiz (1940)

mercredis 4 et 11 septembre 2017, 14h30, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

Chef d’œuvre du film d’aventures maritimes, L’Aigle des mers de Michaël Curtiz enchantera le spectateur par ses reconstitutions spectaculaires de batailles navales et le brio d’Errol Flynn dans le rôle de Geoffrey Thorpe, corsaire missionné en 1585 par la reine Elizabeth pour empêcher la flotte espagnole d’envahir l’Angleterre…

Comme l’explique fort bien Julien Léonard dans le site dvd classik: “L’Aigle des mers est un film merveilleux, au noir et blanc raffiné et composé à la perfection. Les éclairages demandés par Curtiz font merveille et les scènes de dialogues sont aussi soignées que les scènes d’action. Se jouant de la gravité, sa caméra survole une scène de bataille navale littéralement destructrice, basant sa grammaire sur un montage respectant rigoureusement un timing précis, tout en conservant une lisibilité parfaite. Il enchaîne ainsi les effets spéciaux, entremêle les plans rapprochés et les plans larges, libère le duel des deux navires de toute contrainte technique et exécute une séquence d’abordage sans équivalent. Combats, chutes, tirs, cliquetis d’épées, corps à corps et canonnades, rien ne manque, orchestré par un maître d’œuvre précautionneux. Avec une telle ouverture, on peut légitimement se demander comment le film va tenir sur la distance. Et c’est ici que le scénario et Michael Curtiz déploient toute une part de leur génie : en ne recherchant pas la surenchère, à aucun prix. Curtiz n’a que faire de boucler son film par une scène de navire plus importante encore, de toute façon la chose est impossible. Il va donc offrir une progression intelligente à son récit, multipliant les moments de bravoure visuels (le palais de la reine, la scène des galères…) et proposant une vraie dramaturgie au public. Concernant sa science du montage et son respect du public (une belle progression plutôt qu’une surenchère d’effets, tout en maintenant l’exigence au plus haut niveau technique), et avec 70 ans d’avance, Curtiz met la honte à de nombreux réalisateurs d’aujourd’hui proprement incapables de construire leurs films dans cette optique. Une gifle monstrueuse au système actuel des studios hollywoodiens et ses films d’action épileptiques.”

“Sous les palmes”: Projection des travaux des élèves de l’année 2016-2017

mercredi 31 mai 2017, 14h00-16h00

“Sous les palmes”: Séance de projection des travaux des élèves réalisés dans l’année 2016-2017 sous la direction de M. Aucante:

  • Films d’animation des 6èmes
  • Films d’animation des 5èmes A et B, réalisés dans le cadre des EPI (Adaptations d’extraits de Vendredi ou la Vie sauvage de Michel Tournier)
  • Vidéo des 3èmes, réalisée dans le cadre des EPI
  • Court-métrage des 2ndes, réalisé dans le cadre de l’Option Arts platiques
  • Film des lycéens

Cycle “Renards”: The plague dogs, un film de Martin Rosen (1982)

mercredi 15 mars 2017, 14h35, pour le Secondaire et le Primaire à partir du CM1 (film en anglais sous-titré en français)

Rowf, un labrador, et Snitter, un fox-terrier à poil lisse, vivent dans un laboratoire d’expérimentations scientifiques, l’ARSE, situé dans le Lake District, au nord-ouest de l’Angleterre. Une nuit, ils découvrent un moyen de s’évader du laboratoire afin d’échapper aux expériences cruelles qu’ils y subissent. Peu après, une rumeur se répand selon laquelle les deux animaux pourraient être porteurs du virus de la peste. Pris en chasse par des militaires et par les médias, les deux chiens, guidés par un renard surnommé « le rusé », tentent de s’échapper vers une vie meilleure.

(source: Wikipédia)